Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   
   
[Bruxelles - Belgique] - 05-03-2008 (Hugues SEUMO)

        La diaundefinedspora Camerounaise de Belique a  manifesté Mardi devant les locaux abritant l’ambassade du Cameroun à Bruxelles à l'appel  du Code et de plusieurs autres associations solidaires à la cause Camerounaise pour dénoncer l’attitude manifeste de Monsieur Paul Biya, président de la république du Cameroun, à vouloir modifier la constitution du Cameroun et son attitude  « amorphe » face à la situation critique qui prévaut actuellement au pays.

    Dès 10 heures et demi ce lundi 05 Mars, les camerounais et les amis du Cameroun convergent par petits groupes vers l’ambassade du Cameroun où le dispositif policier avait déjà pris position.

         Aux environs de 11h.les manifestants apparaissent de toutes les rues. Sur le champ, la route sera interdite de circulation d’un sens, aux véhicules par la police fédérale belge   qui a pris le temps d'instaurer un périmètre de sécurité. Le thermomètre affiche 12 degré jonché de quelques coups de vent violent. Sur place, juste en face de l'ambassade du Cameroun, l'on aperçoit une kyrielle de banderoles, des pancartes et des tracts.
La manifestation proprement dite commence à 11h15 par le discours de Tené Sop Guillaume qui fait observer une minute de silence à la mémoire des « martyrs de la liberté du Cameroun ». Puis s'en suivent des slogans anti-Biya et des chansons patriotiques jonchés des discours divers.

          On peut apercevoir entre autres Téné Sop, le secrétaire exécutif du CNR ; Marcel Tchangué, le secrétaire administratif Europe du MDI, Eric Nguemaleu le président de Libéral CEBAPH, Kadji Elie , Roufaou Oumarou du CNI Belgique, Théodor Fernando Poufong du SDF Belgium , Ngakam Guy Simon du FER, Seudieu Alain de l’ASASH etc.
Toujours parmi les manifestants, nous avons constaté la présence de Wandja Essomé Jacky, la maman du jeune Junior Mbeng, assassiné le 25 février dernier à Douala au Cameroun par les forces de l’ordre.

       La manifestation a été organisée par le CODE (Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora), et des organisations solidaires à la cause du Cameroun. Les participants portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Paul Biya assassin », "Paul Biya nous te vomissons", "Paul Biya Assassin" ou "Stop killings". L’on aperçoit également des portraits des camerounais assassinés lors des récentes émeutes au Cameroun et plus particulièrement celui de Junior Mbeng,  Jacques Tiwa etc..
Selon Roufaou Oumarou, secrétaire exécutif du CNI venu spécialement de l’Allemagne pour la circonstance, toutes les   forces progressistes dans le monde doivent s’insurger contre cette barbarie des temps modernes qui s’abat sur les camerounais de l’intérieur . Idée partagée par Poufong Théodor, président de la province SDF de Belgique.

     Manif_anti_Biya040308250.jpg  Les activités de l’ambassade du Cameroun à Bruxelles paralysées par les manifestants.
Comme de coutume, le personnel de l’ambassade a fermé hermétiquement les portes et fenêtres .  Un avis non signé et portant le cachet de l’ambassade, indique que « Les usagers de l’ambassade du Cameroun à Bruxelles sont informés qu’à titre exceptionnel , toutes les prestations consulaires seront suspendues à l’ambassade pour la journée du mardi 04 mars 2008 ». Durant toute la manifestation, le personnel, et les usagers présents dans les locaux depuis les heures d’ouvertures étaient bloqués à l’intérieure du bâtiment.
De sources toujours bien renseignées  de la police Belge qui a été coopérante vis-à-vis des manifestants et des journalistes qui se sont déplacés pour la circonstance, nous avons appris que les services de l’ambassade ont tenté la semaine dernière sans succès à convaincre  la police belge  afin qu’elle puisse interdire la manifestation, oubliant qu’ils ne sont pas au Cameroun car ,déjà habitués dans cette pratique.

La diaspora Camerounaise de Belique manifeste devant leur ambassade  à Bruxelles.

A l'issue de la manifestation, des membres du comité d’organisation dont Monsieur Tchangué Marcel du Mdi Europe, Kadji Elie du CNI et Téné Sop du CNR ont remis dans la boîte aux lettres de l’ambassade un mémorandum signé de plusieurs organisations. Mémorandum qui était supposé être remis en main propre au nouveau   patron de ladite ambassade.
C’est sur une note d’hymne national Cameroun  que le meeting a pris fin autour de 14 heures. 
Des manifestations similaires sont annoncées à Londres, Bonn, Washington, New York, Ottawa au courant de la semaine. Comme quoi, les carillons de contestations se sont étendus au niveau de la diaspora  Camerounaise.
 

© Camer .be

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0