Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

    Bien que le joug colonial ait pris des sentiers occultes et maffieux, l'Etat camerounais a officiellement vu le jour le 16 avril 1957. Il s'acheminait ainsi vers son indépendance qui reste somme toute à préserver d'un régime crapuleux.

 

Enoh Meyomesse, 15/04/2008 .51ème ANNIVERSAIRE DE LA CREATION DE L’ETAT DU CAMEROUN


C’est le 16 avril 1957

 

, soit il y a 51 ans, que l’Etat du Cameroun a vu le jour. Il a ainsi remplacé l’Etat français au Cameroun. Il a constitué, dans le même temps, un pas décisif de la marche de notre peuple vers la liberté, la sortie du joug colonial, la fin de la domination directe de la France et des Français au Cameroun. C’est un événement de la plus haute importance pour le peuple camerounais. Il est à situer dans la lignée d’autres événements tout aussi importants que sont 1/-la composition et l’écriture du Chant de ralliement, en 1929, par les élèves de l’Ecole Normale de Foulassi, dans la banlieue de Sangmelima, que le gouvernement Mbida adoptera, en 1957, comme hymne national du Cameroun ; 2/- la publication de la Proclamation Commune, le 22 avril 1955, sorte de déclaration unilatérale de l’indépendance par les patriotes camerounais ; 3/- l’officialisation du drapeau de l’Upc, le 22 mai 1955, à Yaoundé, par Félix Moumié, à savoir un crabe noir sur fond rouge, le crabe du nom à l’origine de celui de notre pays, et le rouge du sang des patriotes morts pour la liberté et l’indépendance ; 4/- l’adoption du vert-rouge-jaune comme drapeau camerounais par le gouvernement Mbida, de nouveau ; 5/- enfin la proclamation de l’indépendance le 1er janvier 1960, suivi de la réunification partielle du Cameroun, le 1er octobre 1961.

Mais, autant il nous revient de célébrer, annuellement, cet événement heureux pour notre pays, autant, en revanche, nous ne pouvons nous empêcher de révéler la nature de cet Etat qui a vu le jour le 16 avril 1957. Ce dernier en remplaçant l’Etat colonial, qui était un instrument d’oppression aux mains de la France et des Français, a été, pour ce qui le concerne, conçu comme un instru-ment d’oppression aux mains des ennemis de l’indépendance, les anti-patriotes, à qui la gestion de notre liberté a été confiée. Ainsi, André-Marie Mbida, d’abord, puis Ahmadou Ahidjo, ensuite, et Paul Biya, enfin, en ont fait un véritable instrument d’oppression des Camerounais. A ce jour, l’Etat n’est véritablement utilisé que pour conforter le régime de Paul Biya, et rien d’autre. Il n’est que de voir la manière dont il manipule la loi régissant cet Etat, c’est-à-dire la constitution du Cameroun.
Pour notre part, nous estimons que cet Etat mérite d’être changé, entièrement, dans sa conception, si nous désirons en faire un instrument de progrès national et de bien-être pour la population. C’est la tâche, inévitable, qui incombera au régime qui succèdera à celui déjà moribond, à ce jour, de Paul Biya.

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0