Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  
 Quotidien Mutations, Dorine Ekwè,13/05/2008.Le ministre de la Communication a donné des instructions à la Crtv radio et télé de ne pas publier une décision de son homologue de la Culture.
Jeudi 08 mai dernier, le ministre de la Culture a signé une décision rendant "irrecevable à l'élection de président du Conseil d'administration de la Cmc la candidature de monsieur Mbendé Samuel dit Sam Mbendé pour malversations graves imputables à l'intéressé dans le cadre du partage inter-social". Bien que, comme d'habitude, des copies du document aient été mises à la disposition des médias d'Etat, ce n'est qu'hier, lundi, que ladite information a été relayée, à la Cameroon radio Television (Crtv) radio et télé. Durant tout le week-end, rien n'a filtré de la décision du Mincult sur les antennes de la Crtv, alors que dans les médias de presse écrite, l'information n'a été mise à disposition que samedi au cours de l'Assemblée générale de la Cmc.
Selon des reporters rencontrés au Palais des congrès samedi dernier, la décision de ne pas relayer cette information serait venue du ministre de la Communication, Jean Pierre Biyiti bi Essam. Faisant prévaloir d'éventuels troubles à l'ordre social que pareille décision était susceptible de provoquer si elle venait à être publiée à la veille d'une Assemblée générale qui s'annonçait aussi houleuse que celle de la Cmc, le ministre de la Communication aurait alors recommandé aux différents responsables de la Crtv radio et télé de surseoir à la publication de ce communiqué afin de "préserver la paix sociale".

Joint au téléphone hier en fin d'après-midi, le ministre de la Communication a confié: "Nous avons estimé qu'une telle décision à la veille d'une assemblée générale comme celle-là était susceptible de porter atteinte à l'ordre public". Il précise cependant: "Quand je dis nous, il ne s'agit pas de moi mais des responsables au niveau de ces médias qui ont pris leurs responsabilités. Dois-je vous rappeler que je suis le ministre de la Communication et que je ne gère pas ces médias au quotidien ?"
Egalement interrogé sur la question, le directeur général de la Crtv, Amadou Vamoulké, que nous avons eu au téléphone hier soir ne reconnaît pas avoir demandé à ses collaborateurs de différer la publication de cette décision du ministre de la Culture signée jeudi dernier. "Je suis à l'Extrême-Nord depuis jeudi dernier et je n'ai pas été au courant de ce développement. Mais s'agissant de tout ce qu'il y a autour de ces assises, j'ai demandé à mes collaborateurs d'être journalistes et de donner l'information en précisant leur source", a confié Amadou Vamoulké. Il reste cependant constant que qu'au cours des différentes tranches d'information de la Crtv-radio et télé du week-end et d'hier lundi, seule une brève allusion à été faite sur le sujet par des journalistes appelés à ne pas évoquer cette décision et qui n'ont pas osé faire le moindre commentaire concernant les différentes décisions signées hier par le ministre de la Culture et qui ont tout juste été publiées en l'état.
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0