Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

          J.B.K, Mutations,16/06/2008. Annoncée vendredi dernier la sortie de la prison de Kondengui des condamnés de février se fera ce lundi
Le régisseur de la prison de Kondengui à Yaoundé a regretté vendredi 13 juin dernier de ne pouvoir procéder à la libération des prisonniers libérés à la faveur des décrets présidentiels du 20 mai dernier qui remettaient des peines à nombre de prisonniers. Notamment en ce qui concerne les personnes incarcérées à la suite des émeutes telles que l'artiste Joe la Conscience et son compagnon Léon Tengue. Les deux hommes avaient marché de Loum à Yaoundé pour protester contre la modification de la Constitution.

D'après le régisseur Francis Nkemanda, les procédures administratives n'étaient pas complètement achevées pour que la cérémonie projetée vendredi dernier puisse se tenir. " Nous le regrettons sincèrement, mais, d'ores et déjà, nous pouvons annoncer aux familles et au public que lundi prochain [ce 16 juin] à 10h, nous allons procéder aux libérations des prisonniers qui se trouvent à Kondengui et qui ont bénéficié des mesures présidentielles ", a déclaré M. Nkemanda, au téléphone, vendredi dernier.
C'est la deuxième fois que la libération des jeunes emprisonnés à la suite de l'insurrection populaire de février dernier est reportée à Kondengui. Si la première annonce du 30 mai indiquait, selon le régisseur, qu'il était possible que les sorties se fassent dans la première semaine de juin, celle de vendredi dernier a été annoncée à grand renfort de publicité par les médias d'Etat, Cameroon tribune et Crtv.

Douala
Cinq magasins incendiés

Cinq établissements sont partis en fumée au "carrefour maçon" à Bonamoussadi dans la métropole économique. La scène s'est produite samedi dernier, 14 juin 2008 aux environs de 8h. Selon certains témoignages, le feu serait parti du restaurant bar de "maman Annie", absente à l'heure du sinistre. Ce commerce construit en matériaux provisoires a facilité la propagation du feu ; ceci sous le regard impuissant de la population alertée ce matin par les cris d'autres commerçants. C'est grâce à ces cris affolés que la petite Lydie, fille de la propriétaire, endormie dans l'une des chambres, aura la vie sauve. Informés, les sapeurs-pompiers vont circonscrire le feu.

Malheureusement, deux salons de coiffure, une boutique, une quincaillerie et le restaurant bar, ont été réduits en cendres. Selon les sinistrés, les dégâts sont évalués à plusieurs millions de francs Cfa. Les causes de cet incendie restent encore inconnues. "Je ne sais pas ce qui s'est passé parce que je me suis levée de bonne heure pour aller remettre l'argent de poche à mon enfant qui réside avec son père non loin d'ici. Mais d'après les agents de Aes-Sonel présents sur les lieux, l'incendie ne vient pas des installations électriques. Je ne sais donc pas ce qui s'est passé entre ma chambre et le salon", confie Annie, la tenancière du restaurant bar.
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0