Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

         Le 13 septembre 1958, les forces terroristes coloniales françaises, avec la complicité de leurs vassaux locaux assassinaient dans la lâcheté la plus ignoble, le Patriote Ruben UM NYOBE sur la terre de nos ancêtres. Cela fait donc, jour pour jour, 50 ans que l’espoir de notre peuple pour l’indépendance, la réunification et l’amélioration de ses conditions de vie a été brisé par les forces obscurantistes.

Le Conseil National pour la Résistance/Mouvement UmNyobiste (CNR/MUN), Mouvement politique camerounais, de ligne anti-impérialiste, internationaliste et panafricaniste rend à l’occasion de cette commémoration du cinquantenaire un vibrant hommage au MPODOL, Ruben UM NYOBE, pour l’exemplarité historique de son combat pour la liberté, la démocratie et le bien être  des hommes et des femmes du Cameroun et d’Afrique sans distinction aucune.

Le Conseil National pour la Résistance assume avec fierté, responsabilité  et gravité le legs du plus illustre de nos compatriotes, Ruben UM NYOBE et reste fidèle à son combat : la lutte pour la libération, l’unité et la qualité de vie de tous les Camerounais et de tous les Africains.

Au moment où nous commémorons cette douloureuse page de notre histoire, le constat est que le Cameroun et l’Afrique en général restent sous domination néocoloniale avec une paupérisation généralisée de nos populations.

Au Cameroun, en dépit des luttes héroïques de nos populations sous la conduite de UM NYOBE, FELIX MOUMIE, OSSENDE AFANA, ERNEST OUANDIE et Autres, les forces coloniales ont pu imposer à notre peuple un régime de sang et de terreur conduit par les fils d’AUJOULAT, à savoir Hamadou AHIDJO et Paul BIYA. Ce régime a verrouillé à ce jour, toute possibilité d’expression populaire, d’expression démocratique et a privé nos populations de la jouissance des richesses du pays pressées à outrance pour l’unique voracité jouissive des prébendiers locaux et de leurs maîtres coloniaux. Il a réussi, par la généralisation et l’institutionnalisation de la corruption, à décourager chez nombre de nos compatriotes tout sens du mérite, de l’honnêteté et de l’éthique.

En Afrique en général, avec le soutien actif des réseaux néo-coloniaux, les dictatures règnent entrainant le flot de misères, massacres et guerres.

 Il est temps de se mettre debout !

Le Conseil National pour la Résistance renouvelle son appel à la mobilisation et à l’unité de tous les patriotes Camerounais afin de conjuguer leurs efforts pour mettre un terme au régime néocolonial de monsieur Biya et aux souffrances de notre peuple.

Le Conseil National pour la Résistance appelle en particulier les patriotes Camerounais à se mobiliser pour :

- l’ouverture d’une enquête indépendante internationale sur l’assassinat des leaders historiques du Cameroun et le massacre de ses populations par les forces coloniales et néocoloniales afin que ces crimes ignobles (génocide et crimes contre l’Humanité) soient punis conformément au droit international.
-  imposer un cadre d’élections libres, justes et transparentes au Cameroun. A défaut d’un tel cadre, d’obtenir le départ du pouvoir illégitime du régime de Monsieur Biya par tous les moyens.
- la poursuite et le rapatriement au Cameroun des biens et richesses pillées par les prébendiers avec à leur tête Monsieur Biya lui-même.
- bâtir au Cameroun, un cadre démocratique, de liberté et de bien être pour nos populations.

Appel est également lancé aux patriotes Africains en général de se retrouver dans un ENSEMBLE fédérateur inspiré des luttes de nos héros, KWAMEH KRUMAH, PATRICE LUMUMBA, RUBEN UM NYOBE, FELIX MOUMIE, etc. afin de définir et mettre en œuvre des stratégies communes pour la fin des dictatures obscurantistes qui massacrent et paupérisent nos peuples. Nos peuples ont tant souffert et ont besoin d’être Maîtres de leur destin !

C’est par la réalisation de ces objectifs tant au Cameroun qu’en Afrique que nous serons dignes de filiation politique et intellectuelle de RUBEN UM NYOBE !

La lutte continue.Pour la Patrie et l’Afrique, nous vaincrons.
Ce 13 Septembre 2008

Pour Le CONSEIL NATIONAL POUR LA RESISTANCE

TENE SOP, Secrétaire Général
Cameroon.Resistance.Council@googlemail.com

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0