Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Camer.be,23/09/2008.Samedi dernier, plusieurs dizaines de camerounais ont pris d’assaut les rues de New York  à l’occasion de la présence de Monsieur Paul Biya et sa suite  dans le cadre du 63è sommet de l’ONU. Initialement attendus à 11H00  à la John F Kennedy Airport (JFK), Paul Biya et sa suite arriveront finalement à 14h et descendront de l'avion par une sortie sécurisée parce que informés par la sécurité Américaine de la présence des manifestants.

Après l’aéroport, les manifestations se sont poursuivies en face de Wardolf Astoria Hotel où un important dispositif sécuritaire était également mis sur pied pour contrecarrer la hargne et la détermination des manifestants qui brandissaient des pancartes et des banderoles comportant des messages et images atroces sur le Cameroun.
 
Les reporters de la CRTV présents sur les lieux ont préféré immortaliser la présence d’une trentaine de camerounais, déplacés en charters et payés selon une source qui a requis l’anonymat par les services de l’ambassade du Cameroun pour venir acclamer Monsieur Paul Biya et contrecarrer les manifestants anti Biya.
 
Estimés à plus de 100 manifestants, les camerounais hostiles au pouvoir de Monsieur Biya étaient  tous vêtus de noirs, ils ont dû braver la température peu favorable tout en implantant le décor avec des plaques et banderoles sur lesquels  figurent des messages condamnant la violation de la constitution et les Droits des Citoyens Camerounais, la corruption, et les détournements de fonds…

Au fur et à mesure que les manifestants entonnaient des chansons patriotiques, ils ont du recruter en leur sein quelques membres du RDPC qui, vêtus de leur uniforme de parti ont dû porter les plaques des contestataires de la présence de Paul Biya à New York.

La manifestation ne revêtait pas uniquement l’aspect contestation de la politique de Monsieur Biya, mais elle permettait aussi de rappeler à l’occasion de ce 63è sommet de l’ONU que le Cameroun est devenu un Etat où la violation des droits humains se multiplie et ne cesse de générer des conflits qui compromettent de plus en plus le développement dans ce pays affirme  Essoh Aristide de Cameroon Action Movement (CAM) .
Selon Njoya H, un autre membre de la Cameroon Action Movement,  les Camerounais hostiles au régime en place à Yaoundé attendaient cette visite avec impatience et n'entendaient pas rater une occasion d'exprimer de vive voix leur rancoeur vis- vis de monsieur Paul Biya.

C’est donc à dessein que la foule a scandé à répétition que ‘’ Paul Biya est un cancer pour le Cameroun’’. ‘’ Paul Biya is a criminal ’’etc. Des messages adressés aux autres chefs d’Etats présents à ce sommet de l’Onu.Il faut également  signaler le silence des médias américains sur la présence de Monsieur Biya aux Usa. Au soir de sa troisième journée en effet, il n’y a que la CRTV qui fait  état de la présence de M. Paul Biya à New York.

Outre son épouse, Chantal Biya, le chef de l'Etat camerounais est accompagné de plusieurs ministres, dont le ministre délégué auprès du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Maurice Kamto, René Sadi, ministre chargé de mission, Jean- Baptiste Beleoken, secrétaire général à la présidence et Henri Eyebe Ayissi, ministre des Relations extérieures.

Les camerounais regroupés au sein de la Cameroon Action Movement annoncent  une série de protestations et ce tous les jours, devant l’hôtel dans lequel est logé le chef de l’Etat camerounais. Des délégations ont mêmes été mises sur pied pour manifester devant les bâtiments abritant les travaux de cette 63ème session de l’Onu .
© Correspondance particulière de : Janvier Kingué depuis New York

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0