Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Modeste Mba Talla, www.icicemac.com, 21/10/2008.Paul Biya et Chantal ont pour une deuxième fois déjoué leurs compatriotes.   Après les avoir déjoués à Québec. Ils ne se sont même pas présentés aux rendez-vous fixé depuis plusieurs semaines. Le couple présidentiel s’est fait représenter par le ministre Louis Paul Motaze. «  Ce président nous méprise ,c’est du lâchage. He is not reliable », a lâché un Camerounais visiblement  déçu de ce gros lapin posé par leur Président.


Le président Paul Biya qui avait donné rendez-vous depuis plusieurs semaines à la communauté camerounaise du Canada à Montréal n’a pas pu honorer son rendez-vous.

On se souvient  que   le nouveau   Haut Commissaire du Cameroun au Canada, Anu’a-Gheyle Solomon Azoh –Mbi et le Conseiller Culturel M Etoa –Etoa Jean Bosco ont  sillonné pendant plusieurs  semaines les villes canadiennes où on retrouve une bonne frange de la population originaire du Cameroun afin de les inviter à réserver un accueil mémorable au président  Paul Biya. Ce dernier a d’ailleurs  participé  au  XII Sommet de la Francophonie qui s’est tenu du  17 au 19 octobre 2008 dans  la ville de Québec au Canada.

Cela avait mal commencé pour les Camerounais qui avaient déjà fait le déplacement à Québec pour accueillir leur président le 16 octobre à Québec. Le président avait tout simplement évité la communauté camerounaise venue l’accueillir à l’ aéroport Jean Lesage  de Québec.  Beaucoup espéraient à un rattrapage du président Biya à Montréal . Mais, hélas, une fois de plus les 250 Camerounais qui s’étaient bousculés au Centre Mont - Royal au 2200 rue Mansfield Montréal, et qui espéraient rencontrer le président de la république à Montréal hier devront encore patienter longtemps. Le président Biya s’est fait finalement représenté à Montréal par le ministre de l’économie et des finances , M.  Louis Paul Motaze. Le Chef de l’État   a aussi  annulé sa participation au grand  déjeuner-causerie- conférence   de l’Afrique francophone  à Montréal qui a eu lieu le 20 octobre entre 12h et 14h. Cette grande rencontre est organisée par le CORIM et le Conseil canadien pour l'Afrique (CCAfrique). Le thème  de cette grande rencontre: “L'Afrique francophone : Une économie en pleine croissance”.

Selon certaines indiscrétions, le président aurait choisi de rester à Québec que de se déplacer à  Montréal , car très fatigué par ses récents déplacements. D’ailleurs il n’aurait quitté le Québec que très tard dans la soirée pour l’ Europe. Ce qui explique l’absence du Haut Commissaire du Cameroun au Canada,  Solomon Azoh –Mbi à la rencontre de Montréal.

Cet autre rendez-vous manqué de Paul Biya avec la communauté camerounaise a été d’autant plus mal vécu par certains  Camerounais à cause des frais engagés pour une telle opération .  On ne peut pas ignore que  la prise en charge de  toute  les dépenses relatives à  l’accueil du président Biya au Canada  ( transport , hébergement , rafraichissement etc.) étaient prises en charge par le  Haut commissariat du Cameroun au Canada. Le désistement de Paul Biya sonne comme un pure gaspillage de l’ argent des contribuables camerounais. Beaucoup ont aussi vu dans cette dérobade une autre opération de relations publiques ratée en faveur du Cameroun. .«Le président Biya nous méprise, surtout la diaspora.C’est du lâchage. He is not reliable»,a lâché un Camerounais visiblement déçu qui  en 1999, avait fait le voyage   aller et retour Montréal- Moncton ( 1700km x 2 ) pour espérer rencontrer le président Biya lors du Sommet de la Francophonie tenue en 1999. Une fois de plus ce vaillant Camerounais devrait patienter! 

Dans mon article du 25 septembre je prédisais déjà un scénario semblable en ces termes « Pour terminer, au moment où la ferveur  mêlée à une certaine indignation gagne de  nombreux Canado-camerounais, il faut rappeler qu’en 1999 à Moncton  dans la province du Nouveau Brunswick où se déroulait  le  dernier Sommet de la Francophonie tenu en terre canadienne , Paul Biya avait été annoncé avec tambours et trompettes à ce Sommet.  L’ancien Haut commissaire du Cameroun à Ottawa, Yang Philémon qui est actuellement Secrétaire général à la présidence et son adjoint  Martin Mpana actuellement ambassadeur en Chine ainsi que  de nombreux Canado-camerounais s’étaient fendus en quatre pour réserver un accueil digne à leur président. Mais le jour du Sommet leur président s’était affiché aux abonnés absent.  Sans doute cette fois  sera la bonne !» 


Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0