Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dorine Ekwe, Mutations, 16/12/2008. Le sociologue camerounais en exil depuis 13 ans au Canada est décédé hier à 72 ans.C'est une note diffusée par email qui a annoncé le décès, hier, lundi 15 décembre du sociologue camerounais Jean Marc Ela, de son lointain exil canadien. D'après certains, " très fatigué depuis quelque temps, Jean Marc Ela ne donnait plus de nouvelles".
Né à Ebolowa en 1936, Jean Marc Ela était un prêtre et
professeur. Issu d'une famille moyenne, il a toujours pensé que la théologie devait être adaptée aux besoins et croyances locales. Cette idée s'est accentuée alors qu'il étudiait la philosophie et la théologie à l'université de Strasbourg en France. Auteur de plusieurs livres sur la théologie, les sciences sociales et la philosophie notamment, il a commencé a écrire en 1971 et a publié "la plume et la pioche" paru aux éditions Clé. Cependant, l'ouvrage qui l'a revélé au public a été "Ma foi d'Africain".

C'est pendant sa 16ème année de missionnaire au mont Kirdi qu'il developpa et articula la majeur partie des arguments qu'il developpa dans ce fameux ouvrage "Ma Foi d'Africain" paru et 1985 chez Karthala. Traduit en Anglais, allemand et italien, ce livre dénonçait le fait que l'Eglise catholique avait adopté un modèle de foi qui ignorait tout des besoins des peuples africains et ceux des communautés rurales de façon plus spécifique. Ainsi, à travers une analyse soigneuse des sacrements, des herméneutiques bibliques et des œuvres missionnaires, Jean Marc Ela identifia les voies par lesquelles la tradition catholique gardait les peuples africains en dépendance vis-à-vis de l' Europe. Il militait alors pour que ces peuples adoptent le christianisme tout en l'adaptant de leurs traditions.

Fervent critique de l'Eglise et du pouvoir politique du pays, c'est au lendemain de l'assassinat de Engelbert Mveng en 1995 que Engelbert Mveng exil volontaire au Québec. Il s'est finalement installé à Montréal où il donnait des cours de sociologie à l'Université Laval. Sa dernière oeuvre: "Innovations sociales et renaissance de l'Afrique Noire: les défis du monde d'en-bas " est parue en 1998 aux éditions l'Harmattan. Ici, l'auteur s'interrogeait sur les limites et l'incapacité des croyances néolibérales à répondre aux attentes des populations africaines confrontées à la précarité dans les différents domaines de la vie quotidienne.

 

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0