Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Venant Mboua, www.cameroonvoice.com, 18/12/2008. Le sociologue est cependant interné dans un hôpital canadien.
Depuis deux jours, des médias camerounais ont été alertés par la nouvelle du décès de Jean Marc Ela, prêtre catholique et sociologue bien connu. D'après des informations puisées auprès d'une source familliale au Canada, Jean Marc Ela est certes malade et dans le coma, mais il n'est pas encore mort, comme l'annonce la presse. Il est interné dans un hôpital de la ville de Vancouver, dans la province de Colombie Britannique, à l'ouest du Canada.

Jean Marc Ela est une figure emblématique de l'intellegentsia camerounaise et africaine. Il a quitté le Cameroun il y a plus d'une décennie, pour se réfugier au Canada, sa vie étant menacée dans son propre pays. Cet exil n'a pas ému le gouvernement camerounais qui gérait déjà une scabreuse affaire de meurtre d'un autre prêtre catholique et intellectuel africain, Engelbert Mveng, assassiné quelques mois plus tôt à Yaoundé.

Lors du récent séjour de Paul Biya au Québec, à l'occasion du sommet de la francophonie, Martin Belinga Eboutou, son conseiller spécial, a cherché à rencontrer le prélat camerounais. Mais il n'est pas allé plus loin que s'adresser à certaines personnes qu'il imaginait proches de Jean Marc Ela. Agissait-il au nom de Biya ? Le pouvoir le savait-il déjà malade ? Yaoundé était-il pris de remords ?

Cameroonvoice suit pour vous l'évolution de l'état de cet homme de conviction dont la mort serait une grosse perte pour le Cameroun et le continent africain
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0