Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libération Plus du 26,03/2009. Comment le Pape Benoît XVI s’est-il retrouvé au Cameroun ? Il est amusant de voir tant de gens répondre à cette question en évoquant la préparation du synode des évêques qui se tiendra à Rome en octobre prochain. Il est tout aussi intéressant de voir des opinions relevant que le pape est venu au Cameroun pour donner sa bénédiction à un régime corrompu qui se sert de la démocratie comme un vernis. Cela n’exclue pas ceci. 

En réalité, dans quel contexte le Pape vient-il au Cameroun ? Dans un contexte politique (puisqu’il est un chef d’un Etat appelé le Vatican) dominé par la confiscation du processus électoral par la création d’un organe fantôme (Elecam), précédé par le tripatouillage de la constitution, loi fondamentale. Le renouveau avait besoin d’un sursaut de caution morale et politique pour se donner bonne conscience à la face de la communauté nationale et internationale. Evidemment, le pape qui vient au Cameroun et ne dit rien sur la situation de la corruption généralisée au Cameroun, qui ne touche pas un seul mot sur la manipulation de la constitution, c’est rien moins claire : le Pape a béni Paul Biya. En bénissant Paul Biya le Pape a condamné les Camerounais à la souffrance subie depuis plus de 25 ans. Régime politique parvenu à un point stratégique de non retour du fait du principe de thermodynamisme, le Renouveau avait plus que jamais besoin de légitimation. C’est un régime politique parmi les plus vieux, qui a résisté à plusieurs crises internationaux : la dévaluation du franc Cfa, l’effondrement du mur de Berlin suivi de l’avènement de la démocratie et enfin, la crise financière. Tandis que le temps passait, le Renouveau vieillissait et continue de vieillir. Mais curieusement, les mêmes visages aux mêmes observatoires de responsabilité, plongés dans les mêmes magouilles de maintien du statu quo. C’est dans ce contexte donc qu’intervient la visite du pape au Cameroun. Le Pape a béni l’éternisation d’une élite vieillissante et dépassée par les événements au pouvoir. Autorité religieuse et politique inamovible, le Pape a volé au secours d’un président camerounais avide d’éternité politique et d’inamovibilité. Le Pape a béni  le palais d’Etoudi, pour que son locataire ait assez de répit et une assez bonne dose de bonne conscience pour s’éterniser au pouvoir !

En 2011, la voie est enfin libre pour celui qui vient d’être béni par la plus grande autorité spirituelle de la plus puissante des églises du monde.  Le pape a eu son enveloppe. Le Vatican a besoin d’or, tout comme Sarkozy et Patricia Balme ont besoin  de l’argent de la Snh, qui s’envole sans trace, pour financer les campagnes d’Etoudi avide de reconnaissance. Les Camerounais, plus pauvres que jamais, ont une fois encore payé la note des lubies des dirigeants cyniques et machiavéliques. Mais il faut avoir une vue historique de l’actualité, il faut penser à Mobutu Sesse Seko, le roi du Zaïre qui ne s’attendait pas à une aussi cruelle, du haut de  son trône éternel.  A bon entendeur salut.

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :