Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENANG André, Vice Président de l'ADDEC, 22/04/2009 in camer.be.Le cas alarmant de l'étudiante Justine NGONO heurtée par un camion des Sapeurs pompiers et abandonnée à elle-même par les auteurs de cet incident continue à soulever des inquiétudes de la part de plusieurs organisations de la société civile camerounaise. cette semaine, l'ADDEC a interpellé le Recteur de l'Université de Yaoundé I pour qu'il applique les dispositions applicables de la réforme universitaire de 1993 qui affirment que les étudiants doivent bénéficier de l'assurance maladie une fois qu'ils sont inscrits. Cette association de défense des intérêts des étudiants a en outre, reclamé au recteur  qu'en tant que principal responsable de l'université et chef de la police universitaire, il lui revenait d'utiliser la ligne budgétaire dévolue aux affaires juridiques pour intenter un procès contre les responsables du corps des Sapeurs pompiers pour le tort et le préjudice causés à cette étudiante et en exiger réparation. Lisez l'intégralité de la communication
 
Monsieur le Recteur  de l’Université de Yaoundé I, Monsieur, Nous venons par la présente vous informer de la situation pathétique et critique d’une étudiante de la filière géographie de l’Université de Yaoundé I percutée par un camion du corps des Sapeurs Pompiers tout en vous suggérant fortement d’intervenir dans l’urgence afin de sauver la vie de cette étudiante qui fait partie de l’institution dont vous avez la charge.
 
En effet, Ngono Justine, étudiante en quatrième année Géographie, matricule 04L366 a été percutée par un camion des sapeurs pompiers de « WARDA » au niveau de la montée SNI le 13 Mars 2009 et par la suite abandonnée aux urgences de l’Hôpital Central. A l’issue des premiers soins péniblement effectués par le truchement des modestes moyens de sa famille – qui ont d’ailleurs vite fait de s’épuiser – il ressort que la concernée souffre des troubles au niveau de la tête manifestée par des pertes de mémoire et des vertiges permanents en plus de son rein et de ses côtes qui ont été grièvement touchés. L’administration des soins a été suspendue après l’épuisement des moyens financiers de sa pauvre famille. C’est ainsi qu’elle a quitté l’hôpital le 11 avril 2009.

Cette situation met à nouveau la lumière sur les problèmes de justice dans notre société en général et dans notre université en particulier. Pour ce qui concerne l’Université, nous ne pouvons pas nous empêcher de vous inviter fortement à intervenir rapidement dans le strict respect du Décret Présidentiel N°93/033 du 19 janvier 1993 qui stipule en son article 4 que les étudiants après avoir payé leurs droits universitaires ont en retour droit à l’assurance maladie, afin qu’elle puisse bénéficier de toute urgence d’une assistance adéquate et opportune.
 
En outre, nous vous recommandons aussi, en tant que chef de la police universitaire, d’utiliser la ligne budgétaire sur les questions juridiques pour intenter un procès contre le Corps des Sapeurs pompiers afin qu’il ne se dérobe pas de ses responsabilités dans l’octroi d’une assistance médicale et d’un dédommagement à la victime. Car, en tant qu’étudiante, elle fait partie de la communauté universitaire et mérite une réaction prompte de votre part. Nous espérons que la situation désespérée de cette étudiante saura mobiliser une réponse rapide de votre part afin de lui sauver la vie.Recevez, Monsieur le Recteur, le témoignage de notre engagement militant.

© Correspondance : BENANG André, Vice Président

Paru le 22-04-2009 12:18:24

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0