Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plusieurs dizaines de camerounais ont pris d’assaut les rues de New York  à l’occasion de la présence de Monsieur Paul Biya et sa suite  dans le cadre du 64è sommet de l’ONU. Arrivé à l'aéroport JFK à 15h20 le 20 Septembre 2009 où il a été accueilli par le corps diplomatique de la mission permanente du Cameroun auprès des Nations Unies à New York, à la tête de laquelle se trouvaient l'ambassadeur TOMMO MONTHE,l'ambassadeur du Cameroun à Washington Joseph Charles Bienvenu FOE-ATANGANA sans oublier le Haut Commissaire du Cameroun au Canada ANU’A-GHEYLE Solomon AZOH-MBI, aucune autorité du gouvernement Américaine n'était au bas de la passerelle même pas le SG des Nations Unies.

Le cortège présidentiel s'est ébranlé à toute allure de JFK en passant par la célèbre cité du Queens ensuite Mahnattan 50th Street East/PARK Avenue où 52 militants en tout et pour tout étaient agglutinés attendant l'arrivée de Biya Bi Mvondo.

Le film de l'évènement

A 16h 48mn, 5 véhicules du service secret (corps en charge de la protection des hautes personnalités) encadrent deux limousines aux vitres clairs où on peut distinctement voir le couple Présidentiel Camerounais passer à toute allure sans même lever la main a l'endroit des dizaines de Camerounais en signe de politesse qui étaient restés debout durant des heures et sous le soleil devant the Waldorf Astoria Hotel New York (address:301 Park Avenue New York NY 10022).

La C.A.M un groupe d'étudiants et diplômés Camerounais s'exprimant couramment dans les deux langues officielles encore inconnus jusqu'à hier 20 septembre 2009 a lancé un raid en direction de l'entrée de l'hôtel muni des pancartes signées de la C.A.M (Cameroon Action Movement) "Biya serial killer"Biya must go"Dictateur à la solde de la France" et des images du CODE présentant Paul Biya dans toutes les postures à La Baule en France où il avait séjourné récemment, sans oublier des images de ce dernier en train de se confesser auprès du pape Benoît XVI ou mieux encore celle sur laquelle Biya transporte un sac bourré d’argent etc...

Face aux policiers venus en renfort à cause du caractère parlant des images brandies par les manifestants, ces jeunes invités un peu spéciaux semblaient très déterminés et rusés car, une fois que les responsables de la police leur ont demandé s'ils avaient une autorisation de manifester sur la voie publique ils ont répondu qu'ils étaient là au même titre que les militants du RDPC qui à leur connaissance n'en avaient pas non plus; alors la police a été objective en faisant valoir le droit devant l'absence des autorisation d'un coté comme de l'autre tous ont été priés d'évacuer les lieux.
 
Au même instant pendant que Biya descend péniblement de la limousine,Chantoux elle, est déjà hors de cette luxueuse cylindrée entourée par les 8 gardes de la  American secrets services constituée de 29 gorilles de la Direction de la Sécurité Présidentielle de Yaoundé, de 2 photographes qui sont ses neveux (petit frère et grand frère) et 2 cameramen de la division communication des deux sites web de la Présidence du Cameroun à cela, si on ajoute la délégation dite officielle, le record d'effectifs est battu en terme du nombre des membres de la délégation qui a accompagnait Biya lors de la dernière visite tumultueuse de La Baule. Cette dernière a été ovationnée par une quinzaine de Camerounais tous habillés en tissus pagne du RDPC payés à hauteur de 100 dollards chacun selon une source proche et qui a requis l'anonymat.

Les reporters de la CRTV et de la présidence du Cameroun présents sur les lieux ont préféré immortaliser la présence d’une trentaine de camerounais, déplacés en charters et payés selon une source qui a requis l’anonymat par les services de l’ambassade du Cameroun pour venir acclamer Monsieur Paul Biya et contrecarrer les manifestants anti Biya.

La manifestation ne revêtait pas uniquement l’aspect contestation de la politique de Monsieur Biya, mais elle permettait aussi de rappeler à l’occasion de ce 64è sommet de l’ONU que le Cameroun est devenu un Etat où la violation des droits humains se multiplie et ne cesse de générer des conflits qui compromettent de plus en plus le développement dans ce pays affirme  Essoh Aristide de Cameroon Action Movement (CAM) .

Selon Njoya H, un autre membre de la Cameroon Action Movement,  les Camerounais hostiles au régime en place à Yaoundé attendaient cette visite avec impatience et n'entendaient pas rater une occasion d'exprimer de vive voix leur rancoeur vis- vis de monsieur Paul Biya. C’est donc à dessein que la foule a scandé à répétition que ‘’ Paul Biya est un cancer pour le Cameroun’’. ‘’ Paul Biya is a criminal ’’etc. Des messages adressés aux autres chefs d’Etats présents à ce sommet de l’Onu.

Les camerounais regroupés au sein de la Cameroon Action Movement annoncent  une série de protestations et ce tous les jours, devant l’hôtel dans lequel est logé le chef de l’Etat camerounais. Des délégations ont mêmes été mises sur pied pour manifester devant les bâtiments abritant les travaux de cette 63ème session de l’Onu.

Janvier Kingué depuis New YorkParu le 21-09-2009 18:36:07

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0