Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur le Procureur, Nous, association PALUMACT, qui luttons contre l’arbitraire et l’immigration clandestine, affilié à la commission nationale des droits de l’homme et des libertés N°(00509), venons très respectueusement auprès de votre haute personnalité exposer les faits suivants : Qu`en date du 03/09/2009, douze présumés auteurs de vol à main armée ont été arrêté par les éléments du commissariat de la cité-verte, actuellement gardés à vue sous la responsabilité de l’Officier MBOUDWE Joseph du laboratoire police scientifique du commissariat du 1er arrondissement.

Qu’en date du 08/09/2009, nous avons été contacté par la maman de SETCHAP qui nous a conduit vers la  tante du nommé Hassana qui fait partie des douze présumés voleurs Et qui déclare qu’il ne connaît rien des faits qui lui sont reprochés. Il dit aussi avoir été victime de torture par des policiers physiquement identifiable. Il se retrouve dans ce groupe parce qu’il a appris que son cousin EMMA se trouvait dans un état critique à l’hôpital de la cité-verte. De là il s’est fait arrêter sans justification ni justificatif.

La nommée SETCHAP Chimène (MAMY) s’est retrouvé entrain d’être torturé avec des menottes dans les quartiers Mvog-Betsi et science, pour avoir entendu que le père de ses enfants (EMMA) était dans un état critique à l’hôpital de la Cité-Verte. Après son arrestation, disposé à collaborer avec la police pour l’arrestation des présumés voleurs, elle fut d’abord menacée de mort selon ses déclarations, ensuite elle dit en pleurant: « j’ai été menottée et trimballée dans tout le quartier devant les populations, les voisins, mes enfants, devant tous ceux qui me connaissent. L’on m’a insulté au quartier en me traitant de tous les noms, car l’enquêteur (ERIC) m’a menotté avec le chef de gang  (tabi) qui avait le sang partout sur lui. Face à cette humiliation où l’on m’attribua le surnom de : (Allias Mère), je n’avais que mes yeux pour pleurer. Ce ERIC m’a fait passer la nuit du 03 au 04/09/2009 menottée malgré mon état de grossesse (4 mois), j’ai dormi sur un banc. Pourtant, grâce à moi les policiers  ont eu toutes les informations et les indices nécessaires pour l’arrestation de ce groupe. Je n’arrive plus à marcher, s’il vous plait responsable de PALUMACT emmenez moi à l’hôpital au risque de perdre mon bébé qui n’a que quatre mois dans mon ventre, car je n’ai pas les moyens, et je viens de perdre le papa de mes enfants. »

Que pour confirmer les dires de Hassana, Chimène déclare : « il a été battu comme un animal avec une machette, la matraque, et plusieurs coups de pieds   Je vous en prie, justice doit être faite. »

Que nous avons interrogé des personnes dans le quartier Mvogt-betsi et ils ont confirmé avoir vu CHIMENE menotté avec un individu.
Qu’en date du 11/09/2009 aux environs de 12h 45mn, nous avons conduit SETCHAP Chimène à l’hôpital. De  16h à  16h 30mn, le président de l’association EXPAJ et nous, sommes allés rendre visite au nommé Hassana, et avons surpris à travers un grillage du laboratoire police scientifique, un policer en civil physiquement identifiable entrain de torturer certains membres du groupe des présumés voleurs.

Monsieur le procureur de la république  nous vous prions de bien vouloir intervenir de toute urgence.

Vu de l’article 5 de la déclaration universelle des droits de l’homme ,Vu les articles 7 et 10 (1) du pacte international relatif aux droits civils et politique, nous souhaitons :

- 1) une prise  en charge urgente pour que Chimène ne perde pas son bébé
- 2) l’annulation des procès verbaux de HASSANA et SETCHAP Chimène dont la dénonciation de torture ne figure pas.
- 3) leur mise en liberté sans condition.
- 4)  protection physique de SETCHAP par rapport à son aide apporté à la police
- 5) Que réparation soit faite et ce sera justice.
Monsieur le procureur de la république, connaissant votre engouement à ce que les droits de l’homme soient respectés, veuillez croire à l’expression de notre profond respect.

A l'intention des lecteurs de Camer.be: Sondage, Internet et participation politique. Répondez à un questionnaire en ligne sur ce lien

© Correspondance : P.C.A PALUMACT, MBVOUNGA NZIE ANDRE MARIE
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :